Une nouvelle enquête Ivanti montre que 49 % des collaborateurs sont déçus des technologies fournis par leur employeur, et que 26 % envisagent de quitter leur emploi pour cette raison

Les recherches révèlent que 64 % des collaborateurs pensent que leur expérience de la technologie impacte leur moral. Pourtant, seulement 20 % des hauts responsables allouent un budget à l'amélioration de l'expérience digitale des collaborateurs (Digital Employee Experience ou DEX) et 21 % seulement des responsables IT accordent la priorité à l'expérience utilisateur final lorsqu'ils choisissent un outil.

PARIS — 30 juin 2022 —

Ivanti, éditeur d'Ivanti Neurons, plateforme d'automatisation permettant de découvrir, gérer, sécuriser et servir les actifs IT du Cloud à la périphérie, annonce aujourd'hui les résultats de son étude State of the Digital Employee Experience (DEX). Ivanti a collaboré avec des experts de la transformation digitale et interrogé 10 000 employés de bureau, professionnels de l'IT et hauts responsables, afin d'évaluer le niveau de priorisation et d'adoption de la DEX dans les entreprises, ainsi que la façon dont cela impacte l'expérience quotidienne de travail des collaborateurs. Le rapport montre que 49 % des collaborateurs sont déçus des technologies et outils qu'on leur fournit au travail, et que 64 % pensent que leur mode d'interaction avec la technologie impacte directement leur moral.
 

En bref : 

  • 26 % des collaborateurs envisagent de quitter leur emploi en raison du manque de technologie adaptée ;
  • 42 % ont payé de leur poche de meilleures technologies, pour être plus productifs au travail ;
  • 65 % pensent qu'ils seraient plus productifs avec une meilleure technologie à leur disposition.

Les hauts responsables, le département IT et les collaborateurs ont encore du mal à se mettre d'accord concernant le futur du travail et le rôle de la technologie dans la culture du travail hybride. 13 % seulement des employés appartenant aux professions intellectuelles préfèrent travailler uniquement au bureau. Pourtant, 56 % des Chief Experience Officer (CXO) croient toujours que leurs collaborateurs doivent être au bureau pour être productifs, même si 74 % des hauts responsables disent qu'ils sont plus productifs depuis le début de la pandémie... ceci traduit le fossé entre ce qu'ils ont expérimenté et ce qu'ils pensent devoir fournir à leurs collaborateurs pour qu'ils soient productifs.

Globalement, pour les hauts responsables, la productivité des collaborateurs est la priorité numéro un, alors que la culture d’entreprise et la satisfaction des collaborateurs sont bien plus bas dans la liste. De plus, 62 % des hauts responsables admettent que la direction favorise la rentabilité, plutôt que l'expérience des collaborateurs. Et tant que l'expérience des collaborateurs sera négligée par les hauts responsables, le département IT n'en fera pas sa priorité non plus. 20 % des responsables IT considèrent l'expérience de l'utilisateur final comme leur principale priorité pour le choix de nouveaux outils.

« Garantir une expérience digitale positive aux collaborateurs est la nouvelle pierre angulaire de la gestion IT d'entreprise moderne », commente Steve Brasen, Research Director Enterprise Management Associates. « L'amélioration de la productivité permet d'attirer et de retenir les talents essentiels, accélère l'agilité et la compétitivité de l'entreprise, réduit les coûts opérationnels, et stimule le succès et la rentabilité de l'entreprise. Comprendre les exigences du DEX est la clé pour adapter les technologies et pratiques associées afin de prendre en charge l'environnement unique de chaque entreprise. »

L'innovation est sans conteste la force motrice qui explique l’essor du travail hybride, mais la triste vérité c'est que les entreprises ont encore énormément de difficultés à l'adopter. Pour les employés de bureau, les principales difficultés sont un trop grand nombre d'e-mails ou de messages de chat (28 %), un manque d'échanges avec les collègues (27 %) et des logiciels qui ne fonctionnent pas correctement (23 %). Pourtant, malgré ces difficultés et le scepticisme des responsables, tous les groupes déclarent être plus productifs à l'ère du travail hybride, et soulignent le fait que ce n'est pas tant le lieu de travail qui impacte la productivité, mais l'expérience des individus lorsqu'ils interagissent avec la technologie.

« L'Everywhere Workplace a changé pour toujours les attentes des collaborateurs sur l'endroit où ils travaillent, la façon dont ils collaborent et les périphériques sur lesquels ils travaillent », déclare Jeff Abbott, CEO d'Ivanti. « La façon dont les collaborateurs interagissent avec la technologie et leur satisfaction concernant cette expérience ont un impact direct sur leur réussite et la valeur qu'ils apportent à l'entreprise. La DEX (Digital Employee Experience ou Expérience digitale des collaborateurs) doit être une priorité pour la direction ; et les équipes IT sont idéalement placées pour devenir des leaders stratégiques dans leur entreprise et faire de cela une réalité. »

La variété croissante des périphériques et réseaux utilisés par les travailleurs hybrides a considérablement élargi la palette des actifs que les équipes IT doivent gérer. Pourtant, 32 % des professionnels de l'IT utilisent encore des feuilles de calcul pour suivre ces actifs et seulement 47 % sont tout à fait d'accord pour dire que leur entreprise a une visibilité totale de chaque périphérique qui tente d'accéder à son réseau. C'est l'un des plus grands défis des leaders IT aujourd'hui : il faut mettre en place une expérience utilisateur final transparente, tout en garantissant une sécurité robuste. Le défi devient plus complexe lorsqu'il y a une pression de la part des hauts responsables pour contourner les mesures de sécurité : 49 % des cadres supérieurs déclarent avoir demandé à contourner une ou plusieurs mesures de sécurité au cours de l'année écoulée.

« Maintenir un environnement sécurisé et se concentrer sur l'expérience digitale des employés sont deux éléments indissociables de toute transformation digitale », commente M. Abbott. « Dans la guerre des talents, pour faire une vraie différence, une entreprise doit fournir une expérience digitale exceptionnelle et sécurisée. Nous pensons que les entreprises pour lesquelles l'expérience des collaborateurs en matière de technologie n'est pas une priorité contribuent au phénomène de Grande Démission. »

Avec l'apparition de nouvelles technologies innovantes qui permettent et soutiennent le travail hybride, le département IT a désormais l'occasion d'avoir un impact positif sur la stratégie de l'entreprise au sens large. En s'appropriant l'expérience digitale des collaborateurs et en collaborant étroitement avec les hauts responsables pour atteindre des objectifs communs, le département IT améliore les résultats de l'entreprise, de la productivité des collaborateurs à la rétention de la main-d'œuvre. Après tout, l'Everywhere Workplace est indéniablement le futur du travail, et l'expérience digitale en est le principal moteur.

Pour en savoir plus sur les conclusions du rapport Ivanti State of the Digital Employee Experience, visitez ce site.

Méthodologie

Ivanti a recueilli l'opinion de 8 000 employés de bureau, 1 600 professionnels de l'IT et 800 cadres supérieurs aux États-Unis, au Royaume-Uni, en France, en Allemagne, aux Pays-Bas, au Japon, en Chine et en Australie, afin de connaître leur opinion concernant l'impact de la technologie sur la productivité et l'expérience des collaborateurs.

À propos d'Ivanti

Ivanti rend possible l'Everywhere Workplace. Dans l'Everywhere Workplace, les collaborateurs utilisent une multitude de périphériques pour accéder aux données et aux applications du département IT sur différents réseaux, afin de rester productifs en travaillant de partout. La plateforme d'automatisation Ivanti Neurons connecte les solutions Ivanti de gestion unifiée des terminaux (UEM), de sécurité Zero Trust et de gestion des services d'entreprise (ESM), leaders du marché, afin de créer une plateforme IT unifiée permettant l'autoréparation et l'autosécurisation des périphériques, et le self-service aux utilisateurs. Plus de 40 000 clients, dont 96 des entreprises Fortune 100, ont choisi Ivanti pour découvrir, gérer, sécuriser et servir leurs actifs IT, du Cloud à la périphérie, ainsi que pour fournir une expérience utilisateur final d'excellence aux collaborateurs, où qu'ils se trouvent et quelle que soit la façon dont ils travaillent. Pour en savoir plus, visitez le site www.ivanti.fr et suivez-nous sur Twitter (@GoIvanti).

Contacts presse

Meddy Magloire
Agence Ranieri

+33 (0)1 55 21 01 46
[email protected]
Clara Lladó
Agence Ranieri

+33 (0) 1 70375768
[email protected]
Carrie Laudie
Ivanti
Senior Corporate Communications Manager
+1 650-963-6011
[email protected]