Étude Ivanti : pour continuer à travailler à distance, près de la moitié des salariés accepteraient une baisse de salaire et deux tiers renonceraient à une promotion

Seulement 16 % des collaborateurs souhaitent revenir au bureau à plein temps, ce qui prouve que l'Everywhere Workplace est plus qu’une tendance

PARIS — 15 juin 2021 —

Ivanti, éditeur d'une plateforme d'automatisation permettant de découvrir, gérer, sécuriser et servir les biens IT du Cloud à l’Edge, annonce aujourd'hui les résultats d'une enquête en ligne auprès d'un panel représentatif de 1001 personnes de plus de 18 ans en télétravail en Angleterre. L’étude montre que l'Everywhere Workplace est un concept bien ancré. Près des deux tiers (66 %) des personnes interrogées disent qu'elles préfèreraient rester en télétravail plutôt que d’avoir une promotion et près de la moitié (49 %) disent qu'elles accepteraient une baisse de salaire pour pouvoir travailler d’où elles souhaitent. Ce désir de télétravail se confirme lorsque seulement 16 % des personnes interrogées disent souhaiter revenir au bureau à plein temps à l'avenir.

L'enquête montre qu'un planning de travail flexible (42 %), la réduction du stress des déplacements vers le bureau (43 %), les économies réalisées (48%), et un meilleur équilibre entre travail et vie privée (45 %) sont les principaux avantages du télétravail. Néanmoins, les plus grosses difficultés rencontrées sont le manque d'activité physique dans la journée (40 %), le manque d'interaction avec les collègues (44 %) et la fatigue liée au temps d'écran (33%). Malgré ces difficultés, plus de la moitié des personnes interrogées (55 %) disent que travailler hors du bureau a eu un impact positif sur leur moral.

D'après cette enquête, 39 % des personnes interrogées feront le choix du télétravail si elles le peuvent après la pandémie, tandis que 41 % opteraient plutôt pour une alternance entre bureau et domicile. Bien que cette flexibilité soit un argument pour les entreprises lors des recrutements, il est absolument essentiel de garantir que la formation, les technologies et protocoles de sécurité appropriés sont bien mis en place pour se protéger des cyberattaques. Les entreprises doivent également moderniser leur centre de support pour garantir que leurs télétravailleurs bénéficient d'une solution immédiate et personnalisée en cas de problème IT. L'enquête montre que 23 % des personnes interrogées ont contacté le support IT une fois par semaine, et que 25 % l'ont contacté une à trois fois par mois alors qu'elles travaillaient à distance. Les principaux problèmes techniques qu'ont rencontrés les télétravailleurs sont notamment l'impossibilité d'accéder aux ressources de l'entreprise (21 %), les problèmes de Wi-Fi (22 %) et les réinitialisations de mots de passe (29 %).

« Il y a un peu plus d'un an, la pandémie a bouleversé la façon de travailler de millions de gens dans le monde entier, que leurs employeurs y aient été préparés ou non », explique Chris Goettl, Senior Director Product Management chez Ivanti. « Il est évident que de nombreux collaborateurs ont trouvé les moyens de s'épanouir dans cet environnement distant et qu'ils aimeraient à l'avenir avoir la liberté de travailler d’où ils le souhaitent. Maintenant que nous entrons dans une nouvelle phase de travail, où il y aura à la fois des télétravailleurs et des collaborateurs avec un emploi du temps hybride, il sera impératif pour les entreprises de mettre en place une stratégie de sécurité Zero Trust pour : mieux protéger leurs biens numériques et garantir que leurs collaborateurs peuvent accéder aux données dont ils ont besoin pour rester productifs, quel que soit le lieu d’exercice de l’activité.»

Autres points forts de cette enquête :

  • L'augmentation de la facture d'électricité (pour 61 % des sondés au Royaume Uni) constitue le coût financier le plus élevé signalé lors du télétravail au domicile. Elle est suivie (sans surprise), par une augmentation des achats de bureautique (31 %), et de nourriture (38 %).
  • L’abonnement internet à domicile est la principale dépense que les collaborateurs souhaitent voir pris en charge par leur employeur (56 %). Ils aimeraient aussi que leur employeur leur paie un bureau (35 %), une chaise de bureau (46%), un téléphone mobile (34 %) ou un téléphone fixe (24 %).
  • 42% des personnes interrogées ont reconnu avoir déjà porté un pantalon de pyjama pendant une vidéoconférence, tandis que 28 % disent être allées aux toilettes ou avoir pris une douche pendant un appel. De plus, 34% reconnaissent avoir regardé la télévision ou un film en sourdine pendant un appel professionnel.
  • 34 % accepteraient un emploi s'ils pouvaient travailler à distance en permanence, tandis que 42 % prendraient un emploi s'ils pouvaient travailler à distance de temps en temps. Seuls 9% ne signeraient pas pour un emploi entièrement à distance.

Pour protéger les entreprises dans l'Everywhere Workplace, il faut adopter une stratégie Zero Trust multiniveau afin de mettre en place des contrôles d'accès, de garantir la bonne santé des périphériques et sécuriser les références d'authentification des utilisateurs. Avec Ivanti Neurons, les équipes IT peuvent découvrir, gérer, sécuriser et servir les périphériques depuis une seule plateforme, mettre en place des accès Zero Trust du Cloud à la périphérie et fournir aux collaborateurs une expérience semblable à celle des produits grand public. La plateforme exploite des robots d'automatisation pour mieux sécuriser les connexions sur tous les périphériques et pour tous les collaborateurs, quels que soient l'endroit et la façon dont ils travaillent, tout en fournissant une expérience utilisateur final personnalisée optimale. Avec Ivanti Neurons, les utilisateurs peuvent faire face à la multiplication rapide et à la complexité des périphériques, des données, du télétravail et des menaces de cybersécurité. Pour mieux sécuriser leur lieu de travail numérique et réduire les risques de fuites, les entreprises peuvent implémenter Ivanti Zero Sign-On pour une authentification sans mot de passe sécurisée auprès des services de Cloud de l'entreprise.

Les résultats du rapport sur l'Everywhere Workplace reposent sur une enquête menée par Ivanti en mai 2021. Cette enquête a été réalisée en ligne auprès d'un panel représentatif de 1001 personnes de plus de 18 ans en télétravail au Royaume Uni.

Cliquez ici pour télécharger l’étude complète

À propos d'Ivanti
Ivanti rend possible l'Everywhere Workplace. Dans l'Everywhere Workplace, les collaborateurs utilisent une multitude d’appareils pour accéder aux données et aux applications IT sur différents réseaux, afin de rester productifs en travaillant de partout. La plateforme d'automatisation Ivanti Neurons réunit les solutions Ivanti de gestion unifiée du poste client (UEM), de sécurité Zero Trust et de gestion des services d'entreprise (ESM), leaders du marché, offrant ainsi une plateforme IT unifiée permettant l'autoréparation et l'autosécurisation des périphériques et le self-service des utilisateurs. Plus de 40 000 clients, dont 78 des entreprises Fortune 100, ont choisi Ivanti pour découvrir, gérer, sécuriser et servir leurs biens IT, du Cloud à l’Edge, et offrir une expérience utilisateur final d'excellence aux collaborateurs, quels que soit la façon et le lieu où ils travaillent. Pour en savoir plus, visitez le site www.ivanti.fr et suivez-nous sur Twitter (@GoIvanti).

Contacts presse

Meddy Magloire
Agence Ranieri

+33 (0)1 55 21 01 46
[email protected]
Roxane Rosell
Agence Ranieri

+33 (0)1 55 21 01 46
[email protected]
Jenny Pfleiderer
Ivanti
Senior Lead Corporate Communications Manager
+1 925-878-5655
[email protected]